Afficher la notice abrégée

dc.contributor.advisorDe Perthuis, Christian
dc.contributor.authorShaw, Suzanne
dc.date.accessioned2012-07-20T09:32:01Z
dc.date.available2012-07-20T09:32:01Z
dc.date.issued2012-06
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/9790
dc.description.abstractfrLe secteur électrique, le plus important du SCEQE (système communautaire d’échange de quotas), aura un rôle déterminant dans les réductions d’émissions relevant du SCEQE. Une compréhension de la réaction de ce secteur face aux prix du quota européen de carbone (ou EUA pour European Union Allowance), à court terme au niveau de la production d’électricité, et à long terme au niveau des investissements du secteur, est essentielle pour appréhender l'impact potentiel du SCEQE en tant qu'instrument de réduction d’émissions. Elle permettra également une analyse du rôle de ce secteur dans la réalisation des objectifs du SCEQE. L’analyse du secteur électrique dans la phase II du SCEQE confirme les prénotions du marché d’un basculement de la production d’électricité à partir du charbon vers une production basée plus sur le gaz et la biomasse, pour un champ de prix de l’EUA donné. En outre, les estimations en termes des émissions au niveau européen corroborent celles des acteurs du marché d'une phase II longue. Toutefois, guidé par une anticipation de long terme et face à des incertitudes, le secteur effectue des réductions d’émissions durant cette Phase. Le potentiel de réduction d’émissions du secteur électrique dans le court terme est limité par l'inertie de la composition du parc électrique. L’analyse du secteur à long terme, d'ici à 2030, montre que le prix des EUA peut jouer un rôle dans l'évolution du mix technologique du parc pour atteindre un parc globalement moins intense en émissions – le prix de l’EUA faciliterait même l'émergence de la CSC (capture et stockage du carbone). Ainsi l’intégration du prix du carbone dans les décisions d’investissement pourrait avoir un rôle significatif dans la décarbonisation du secteur à long-terme.en
dc.language.isoenen
dc.subjectsecteur électriqueen
dc.subjectSCEQEen
dc.subjectchangement climatiqueen
dc.subjectmixe technologiqueen
dc.subjectémissionsen
dc.subjectElectricity sectoren
dc.subjectEU ETSen
dc.subjectclimate changeen
dc.subjecttechnology mixen
dc.subjectemissionsen
dc.subject.ddc333en
dc.subject.classificationjelQ54en
dc.subject.classificationjelQ51en
dc.subject.classificationjelQ42en
dc.subject.classificationjelQ43en
dc.titleAbatement and evolution in the European electric power sector in reaction to the EU ETS carbon price signalen
dc.title.alternativeRéduction d’émissions et évolution du secteur européen électrique face à un signal prix de carbone provenant du système européen d’échange de quotasen
dc.typeThèseen
dc.description.abstractenThe electricity sector is the single most important EU ETS sector and will have determinant role in EU ETS emissions and emissions reductions. As such, understanding the reaction of the sector to EUA or carbon permit prices, both in the short-term (production) and in the long-term (investment) is important to analyse the potential impact of EU ETS policy and implications for achieving policy objectives. Analysis of the electricity sector for Phase II of the EU ETS confirms the general market expectation of switching from coal-based to gas-based, but also biomass-based, technologies with increasing EUA prices. Moreover, the emissions results of the model for the short-term corroborate market estimations of a long Phase II, but indicate that abatement occurs in spite of this, as actors are guided by longer term anticipations of stricter targets and hedge against uncertainty. However, the abatement potential of the power sector in the short-term is limited by the inertia of the park technology mix. Analysis of the sector over the longer term, to 2030, shows that the EUA price can play a role in changing the technology mix of the park towards less emissions-intensive one – even facilitating the emergence of CCS (carbon capture and storage) – and thus increase the potential for achievable emissions reductions compared to a situation where no consideration is given to EUA prices in investment.en
dc.identifier.citationpages185en
dc.identifier.theseid2012PA090015en
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.subject.ddclabelEconomie de la terre et des ressources naturellesen


Fichiers attachés à cette notice

Thumbnail

Ce document fait partie de la (des) collection(s) suivante(s)

Afficher la notice abrégée