Show simple item record

dc.contributor.authorThéret, Bruno
dc.date.accessioned2012-06-27T10:28:56Z
dc.date.available2012-06-27T10:28:56Z
dc.date.issued2001
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/9612
dc.description.abstractfrEn 1994-1995, le gouvernement fédéral canadien lançait une réforme néolibérale profonde des programmes sociaux, au nom de l'adaptation aux nécessités de la mondialisation. La vigueur de la réaction des provinces fédérées et sa forme (recours ou menace de recours à l'interprovincialisme) a montré qu'il avait touché là à un point central du pacte fédéral. En même temps, cette réaction ayant pris la forme d'une "Union sociale" des seules provinces anglophones, une nouvelle impulsion a été donnée à l'évolution du Canada vers un fédéralisme asymétrique multinational. Mais l'histoire du dénouement de cette crise, qui a ébranlé le pacte fédéral bien au-delà de la vieille contestation québécoise, montre aussi que le dynamisme particulier du fédéralisme canadien a doté son état-providence d'une bonne capacité de résistance face aux tendances à l'américanisation de la société.en
dc.language.isofren
dc.subjectSolidaritéen
dc.subjectPolitique socialeen
dc.subjectCanadaen
dc.subject.ddc320.9en
dc.titleLa solidarité sociale dans le pacte fédéral canadien : histoire d’une crise et de son dénouementen
dc.typeArticle accepté pour publication ou publié
dc.relation.isversionofjnlnameCritique internationale
dc.relation.isversionofjnlissue11en
dc.relation.isversionofjnldate2001-04
dc.relation.isversionofjnlpages145-160en
dc.relation.isversionofdoihttp://dx.doi.org/10.3917/crii.011.0128
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.relation.isversionofjnlpublisherPresses de Sciences Po
dc.subject.ddclabelVie politiqueen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record