Afficher la notice abrégée

dc.contributor.authorCoutu, Michel
dc.contributor.authorKirat, Thierry
dc.date.accessioned2012-02-15T11:34:40Z
dc.date.available2012-02-15T11:34:40Z
dc.date.issued2008
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/8166
dc.descriptionVidéo disponible sur : http://www.rlt.ulaval.ca/colloque_commons/en
dc.description.abstractfrCommons ne mentionne pas Weber dans Legal Foundations of Capitalism en 1924. Dans Institutional Economics, il fait référence à Weber essentiellement au regard de la méthode idéal-typique. Cela paraît confirmer ce que Guy Rocher avait présenté dans un article sur "La réception de Max Weber dans la sociologie du droit aux États-Unis": dans les années 1930-1940, c'est exclusivement la théorie des formes de l'autorité, de la domination, de l'éthique protestante qui a été reçue aux États-Unis. La sociologie du droit, les formes de la rationalité juridique et surtout les rapports entre droit et économie chez Weber semblent y avoir été complètement ignorés, sauf par certains juristes critiques (Roscoe Pound dans une certaine mesure, mais surtout Karl Llewellyn). Or, les Réalistes et Commons étaient relativement proches les uns des autres, notamment au regard du pragmatisme. Mais Commons ne semble pas avoir connu la sociologie du droit de Weber, même si son analyse de l’effet indirect mais effectif de la perspective du recours aux tribunaux sur les manières de se comporter des acteurs dans leurs relations contractuelles correspond en gros à l’approche wébérienne. Cela dit, on trouve un point commun tout à fait central chez Commons et Weber, c’est leur rapport à l’École historique allemande, celle de l’économie et, initialement, du droit. Weber avait suivi les cours de Gustav Schmoller à Berlin et a consacré une longue étude critique à la pensée de Roscher, l’un des représentants de la première école historique de l’Économie. Par ailleurs, tout en rejetant la métaphysique du « Volksgeist », il est évident que Weber a été fortement influencé par la problématique de l’École historique du droit, à la fois dans son rameau romaniste et germaniste, ses travaux initiaux ayant porté sur les fondements juridiques de l’économie agraire dans la Rome antique et sur les formes juridiques de l’entreprise commerciale au Moyen-Âge . Commons, pour sa part, a été mis en contact avec l’apport de l’École historique et de Gustav Schmoller en particulier via son professeur Robert T. Ely, lequel avait suivi les cours de Schmoller dans le cadre de sa formation en Allemagne. Alors que Veblen fit une recension critique de Schmoller dans le Quaterly Journal of Economics (1901), Commons livra pour sa part un compte-rendu de l’ouvrage de Sombart sur Der moderne Kapitalismus (1929) dans l’American Economic Review. Commons signale implicitement la parenté de ses propres conceptions avec celles de l’École historique dans Institutional Economics, en soulignant que « the Historical school led to the Ethical and Institutional Schools (Schmoller, Veblen) which emphasized custom, legislation, property rights, justice and injustice, as the important factors in economic science » (p.115). Nous nous proposons de reconstruire les rapports de Commons et Weber à l’École historique allemande, de manière à mettre en lumière la proximité mais aussi les divergences manifestes dans leur conception de la relation entre droit et économie, à laquelle les deux auteurs ont attaché une grande importance. Il s’agit là d’une question toujours d’actualité pour la sociologie du droit et l’économie hétérodoxe contemporaines.en
dc.language.isofren
dc.subjectSociologie du droiten
dc.subjectrelation entre droit et économieen
dc.subjectl’École historique allemandeen
dc.subjectJohn R. Commonsen
dc.subjectMax Weberen
dc.subject.ddc330.1en
dc.titleDroit et économie chez John R. Commons et Max Weber : Quel rapport à l’École Historique?en
dc.typeCommunication / Conférence
dc.contributor.editoruniversityotherUniversité de Montréal – CRIMT – CRDP;Canada
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.subject.ddclabelThéorie économiqueen
dc.relation.conftitleVers un capitalisme raisonnable ? La régulation économique selon J.R. Commonsen
dc.relation.confdate2008-10
dc.relation.confcityQuébecen
dc.relation.confcountryCanadaen


Fichiers attachés à cette notice

FichiersTailleFormatConsulter

Il n'y a pas de fichiers associés à cette notice.

Ce document fait partie de la (des) collection(s) suivante(s)

Afficher la notice abrégée