Show simple item record

dc.contributor.authorFlacher, David
dc.contributor.authorCoutrot, Thomas
dc.contributor.authorMéda, Dominique
dc.date.accessioned2012-01-23T14:50:36Z
dc.date.available2012-01-23T14:50:36Z
dc.date.issued2011
dc.identifier.isbn978-2-91-916004-4en
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/7925
dc.description.abstractfrCrise économique, crise écologique, crise sociale, crise démocratique et plus profondément crise du sens : nos sociétés subissent les conséquences d’un développement insoutenable et inégalitaire issu de l’idéologie néolibérale qui s’est répandue dans le monde ces trente dernières années. Mais au-delà de ce constat de plus en plus partagé et sur lequel nous ne nous attarderons pas, cet ouvrage vise à montrer pourquoi et comment il est possible d’adopter un mode de développement radicalement différent, non obsédé par la croissance. Comment passer d’une économie des quantités à une économie de la qualité ? Peut-on penser une prospérité sans croissance, avec quelles nouvelles définition et répartition des richesses ? Comment faire de la contrainte écologique une extraordinaire occasion de transformer le système économique et les rapports de travail pour que chacun accède à un travail décent ? Dans la transition vers ce nouveau monde, quels rôles peuvent jouer le système éducatif, la relocalisation des activités, le revenu d’existence, les coopératives, le revenu maximum, la reconnaissance de biens communs mondiaux ? Autant de questions abordées par des auteurs issus d’horizons théoriques et disciplinaires très divers, dont certains sont des théoriciens étrangers reconnus. Auteurs qui tous ressentent l’impérieuse nécessité de défricher ces nouvelles voies en abordant de près la question des transitions, afin de dessiner les chemins qui pourraient nous permettre de dépasser le capitalisme et ainsi nous rapprocher d’un monde soutenable. Utopie ? Moins que de prétendre pouvoir moraliser, réguler ou verdir à moindres frais ce capitalisme prédateur. Les auteurs ici rassemblés n’ont pas une vision unique d’un nouveau modèle de société ni des moyens d’y parvenir. Mais ils partagent la conviction qu’aucune fatalité ne condamne l’humanité à détruire son habitat social et terrestre, à condition qu’elle reconnaisse les limites que lui impose la nature et qu’elle mobilise l’immense potentiel innovateur de son intelligence collective. La vocation de cet ouvrage est de tracer des pistes pour nourrir le débat et susciter l’action.en
dc.language.isofren
dc.subjectCapitalismeen
dc.subjectEconomie de marchéen
dc.subjectPolitique économiqueen
dc.subjectDéveloppement économiqueen
dc.subjectCrise économiqueen
dc.subject.ddc320en
dc.titlePour en finir avec ce vieux monde : les chemins de la transitionen
dc.typeOuvrage
dc.publisher.nameUtopiaen
dc.publisher.cityParisen
dc.identifier.citationpages276en
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.subject.ddclabelIdées politiquesen
dc.identifier.citationdate2011


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record