Show simple item record

dc.contributor.authorLe Bianic, Thomas
dc.contributor.authorVion, Antoine
dc.date.accessioned2009-07-03T14:00:26Z
dc.date.available2009-07-03T14:00:26Z
dc.date.issued2008-05
dc.identifier.isbn978-2-275-03244-3en
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/738
dc.description.abstractfrLes dispositifs d’action publique font de plus en plus appel aux compétences et à la mobilisation des agents chargés de leur mise en œuvre, afin de répondre au plus près aux demandes des usagers et des citoyens. Les schémas de division du travail s'éloignent des modèles bureaucratiques classiques : le problème n’est plus tant de délivrer des biens publics homogènes sur l’ensemble du territoire que de traiter, au cas par cas, des situations complexes et différenciées. La logique bureaucratique avait favorisé les stratégies de clôture de corps professionnels au sein de l’administration. Revendiquant la maîtrise de savoirs spécialisés, ces professions se sont historiquement bien accommodées des logiques de production propres à l’État moderne et à l’État providence en particulier. L’épuisement de ce modèle invite à s’interroger sur la nature et la place des professions dans la conduite de l’action publique aujourd’hui. Dans quelle mesure son évolution offre-t-elle des opportunités pour la professionnalisation de nouvelles activités ? Comment, en retour, l’intervention de certaines professions contribue-t-elle à asseoir la légitimité de l’intervention publique ? Les contributeurs, sociologues, politologues et historiens cherchent à apporter des réponses à ces questions en confrontant la notion de « légitimité professionnelle » aux transformations récentes de l’action publique. Si ces questions ont été traitées à la fois par la sociologie des professions et la sociologie de l’action publique, il est encore rare que ces deux domaines de recherche soient associés. Les analyses présentées au fil des chapitres, qui s’appuient sur des études de cas puisées dans différents champs d’action publique (éducation, santé, politiques sociales, justice, aménagement du territoire…), cherchent à tracer des perspectives communes pour mieux comprendre le rôle des professions dans l’action publique aujourd’hui.en
dc.language.isofren
dc.subjectsociologie des professionsen
dc.subjectsociologie de l'action publiqueen
dc.subjectadministration publiqueen
dc.subjectpolitique publiqueen
dc.subject.ddc306.3en
dc.subject.classificationjelH83en
dc.titleAction publique et légitimités professionnellesen
dc.typeOuvrage
dc.contributor.editoruniversityotherUniversité Aix- Marseille 2;France
dc.publisher.nameLGDJen
dc.publisher.cityParisen
dc.identifier.citationpages348en
dc.relation.ispartofseriestitleDroit et société. Série politiqueen
dc.relation.ispartofseriesnumber48en
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.subject.ddclabelSociologie économiqueen
dc.identifier.citationdate2008-05


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record