Show simple item record

dc.contributor.authorPezé, Stéphan
dc.contributor.authorJournoud, Ségolène
dc.date.accessioned2011-11-03T09:11:23Z
dc.date.available2011-11-03T09:11:23Z
dc.date.issued2011-06
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/7374
dc.description.abstractfrLes organisations françaises montrent des préoccupations croissantes pour les risques psychosociaux (RPS). Pour preuves, l’accumulation de rapports publics sur le sujet ou encore le plan d’urgence du Ministre du travail pour amener les entreprises françaises de plus de 1 000 salariés à transposer l’Accord National Interprofessionnel (ANI) sur le stress du 2 juillet 2008. Majoritairement, les recommandations des rapports de ces experts rejoignent les accords d’entreprises signés à ce jour sur la nécessité de former les managers. Nous nous demandons comment ces formations émergentes peuvent contribuer à améliorer la prévention des RPS en faisant des managers des « acteurs de santé » (Lachmann et al., 2010). Sur la base d’une revue de littérature, nous montrons que si le manager a un rôle important à jouer vis-à-vis de la santé mentale de ses subordonnés, il n’est toutefois pas le seul acteur influant sur le bien-être des salariés. De plus, il ne dispose pas toujours des leviers lui permettant de jouer son rôle efficacement. C’est dans ce contexte que nous cherchons à mieux comprendre le rôle et la portée de la formation de l’encadrement – afin d’éviter d’en faire des « remèdes miracles ». Au travers d’une première recherche qualitative, nous identifions les différents types de formation actuellement dispensés aux managers dans le contexte francophone de prévention des RPS. Deux grands types émergent de cette recherche : les formations de type « sensibilisation » et « régulation », notamment sous la forme d’échange de pratiques entre pairs (bien que des formes hybrides puissent exister). Dans un second temps, nous présentons les premiers résultats d’une étude de cas en cours visant à mieux appréhender les facteurs favorisant et bloquant la mise en œuvre de ces formations ainsi que leur application par le manager. Nous relevons ainsi l’importance des liens (cohérence et articulation) entre la formation des managers aux RPS et les démarches globales de prévention des RPS d’une part, et de professionnalisation du management d’autre part. Cette recherche pose les bases d’une meilleure compréhension théorique – et d’une meilleure ingénierie pratique – du rôle et de la place de la formation des managers dans l’amélioration de la santé des salariés.en
dc.language.isofren
dc.subjectRisques psychosociauxen
dc.subjectManagement du travailen
dc.subjectFormationen
dc.subjectManagersen
dc.subjectSanté au travailen
dc.subject.ddc658.4en
dc.subject.classificationjelI28en
dc.subject.classificationjelJ28en
dc.titleQuelles formations pour positionner les managers comme acteurs de santé mentale ?en
dc.typeCommunication / Conférence
dc.contributor.editoruniversityotherANACT;
dc.identifier.citationpages23en
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.subject.ddclabelDirection d'entrepriseen
dc.relation.conftitleXXIIème Congrès de l’AGRHen
dc.relation.confdate2011-10
dc.relation.confcityMarrakechen
dc.relation.confcountryMarocen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record