Show simple item record

dc.contributor.authorMérindol, Valérie
dc.contributor.authorVersailles, David
dc.contributor.authorLetexier, Thomas
dc.date.accessioned2011-10-01T12:27:27Z
dc.date.available2011-10-01T12:27:27Z
dc.date.issued2011
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/7070
dc.description.abstractfrLes compétences technologiques et organisationnelles sont difficiles à identifier, en particulier dans des périodes de changement de contexte. Si la littérature sur les compétences et les connaissances est riche, la possibilité d’opérationnaliser les concepts demeure souvent limitée. En particulier les organisations sont souvent démunies pour répondre aux questions suivantes : • Comment les compétences de l’organisation doivent-elles évoluer face à un changement de contexte ? • Quelles compétences l’organisation doit préserver en interne ou au contraire externaliser ? • Quelles sont les incidences d’une identification des compétences distinctives de l’organisation au niveau des compétences individuelles ? Cet article propose une méthode d’identification des compétences technologiques et organisationnelles et une analyse de leur évolution à partir des concepts de profondeur et la largeur des connaissances actionnées par les organisations. Nous proposons d’identifier la profondeur des connaissances en analysant la capacité de l’organisation à identifier et résoudre les problèmes qu’elle rencontre. La largeur des connaissances est analysée à partir de la diversité des connaissances concrètes et abstraites mobilisées par l’organisation dans la résolution de problèmes. Cette approche permet non seulement de caractériser les compétences au niveau de l’organisation mais aussi de faire le lien avec les compétences individuelles. L’analyse proposée apporte un éclairage sur l’évolution de la frontière des organisations dans les environnements turbulents. Cette recherche est fondée sur une méthode de recherche intervention réalisée au sein de l’unité SPS d’Eurocontrol, organisation inter-gouvernementale européenne en charge de missions dans le cadre de la sécurité de la navigation aérienne. Elle est confrontée à une évolution de son environnement aux plans économique, technologique et institutionnel. C’est dans ce contexte qu’a été menée une réflexion sur le positionnement stratégique quant aux systèmes et produits de surveillance.en
dc.language.isofren
dc.subjectCompétencesen
dc.subjectconnaissancesen
dc.subjectrésolution de problèmesen
dc.subjectenvironnements turbulentsen
dc.subject.ddc658.4en
dc.subject.classificationjelO32en
dc.subject.classificationjelM1en
dc.subject.classificationjelJ24en
dc.titleLes compétences distinctives en fonction de la largeur et de la profondeur des connaissances : le cas des systèmes de surveillance du trafic aérien au sein d’Eurocontrolen
dc.typeCommunication / Conférence
dc.identifier.citationpages25en
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.subject.ddclabelDirection d'entrepriseen
dc.relation.conftitleXXe conférence de l'AIMSen
dc.relation.confdate2011-06
dc.relation.confcityNantesen
dc.relation.confcountryFranceen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record