Show simple item record

dc.contributor.authorChanial, Philippe
dc.date.accessioned2010-07-28T08:12:02Z
dc.date.available2010-07-28T08:12:02Z
dc.date.issued2009
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/4675
dc.description.abstractfrOn voit se manifester aujourd’hui dans l’espace public des sociétés démocratiques tout un ensemble d’attentes et de demandes de reconnaissance. Elles concernent aussi bien les droits fondamentaux - les libertés civiles et politiques -, que des droits spécifiques que l’on cherche souvent à intégrer dans le groupe des droits fondamentaux ; demandes de reconnaissance des spécificité culturelle ou ethnique, exigences de reconnaissance dans le cadre du travail ; attente de reconnaissance des langues minoritaires ; reconnaissance relevant du « genre » ; reconnaissance de victimes soumises à des processus d’oppression non ou insuffisamment reconnus.Une telle variété d’investissement du concept de reconnaissance, rend nécessaire d’en donner une définition qui permette de décliner celle-ci selon ses différents contenus (civique, sociale, culturelle, interpersonnelle). Or, l’intensité des débats sur ce thème dans la philosophie et la sociologie contemporaines témoigne de sa complexité, voire de son obscurité. Lorsqu’on passe du courant libéral « déontologiste », à certaines tendances du courant communautarien, du marxisme ou du courant républicain, voire à la sociologie critique ou à l’individualisme méthodologique, c’est à chaque fois un nouveau paysage de la reconnaissance, une problématique différente qui apparaît. Qui doit reconnaître qui ou quoi ? Au nom de quoi ? Sous quelles formes ? Et, d’ailleurs, qu’est ce que reconnaître ?C’est cette variété des emplois du concept de reconnaissance, les possibilités théoriques qu’elle ouvre et les difficultés conceptuelles qu’elle suscite que le présent livre se propose d’interroger.en
dc.language.isofren
dc.subjectReconnaissance (philosophie)en
dc.subjectDémocratieen
dc.subjectTocqueville, Alexis de (1805-1859)en
dc.subject.ddc190en
dc.titleSauver l’honneur, dompter l’envie. Splendeur et misère de la reconnaissance en démocratie selon Tocquevilleen
dc.typeChapitre d'ouvrage
dc.identifier.citationpages429-454en
dc.relation.ispartoftitleLa reconnaissance aujourd’huien
dc.relation.ispartofeditorLazzeri, Christian
dc.relation.ispartofeditorCaillé, Alain
dc.relation.ispartofpublnameCNRS Editionsen
dc.relation.ispartofpublcityParisen
dc.relation.ispartofdate2009
dc.relation.ispartofpages503en
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.subject.ddclabelPhilosophie occidentale moderneen
dc.relation.ispartofisbn978-2-271-06771-5en


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record