Show simple item record

dc.contributor.authorSimon, Arnaud
dc.date.accessioned2009-12-18T16:23:35Z
dc.date.available2009-12-18T16:23:35Z
dc.date.issued2005-09
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/2793
dc.description.abstractfrA l’heure où l’on assiste à une certaine financiarisation l’immobilier, il peut exister la tentation de plaquer les modèles financiers classiques directement sur cet actif, sans prêter trop d’attention à ses particularités. Or, l’utilisation de méthodes financières insuffisamment ancrées dans les caractéristiques réelles de l’immobilier peut conduire à des erreurs non négligeables. Pour illustrer cet écueil, cet article examine les raisons qui rendent délicates l’application directe de la théorie classique des options aux prêts immobiliers hypothécaires. La finance immobilière ne consiste pas à appliquer aveuglement des modèles établis pour d’autres catégories de titres. Pour être pertinente elle doit prendre en compte les spécificités de cet actif, d’autant plus incontournables que l’immobilier ne s’échange pas sur des marchés « parfaits ».en
dc.language.isofren
dc.subjectEvaluationen
dc.subjectImmobilieren
dc.subjectFinance immobilièreen
dc.subject.ddc333en
dc.subject.classificationjelL85en
dc.subject.classificationjelG00en
dc.titleLes modèles d’évaluation financière s’appliquent-ils à l’immobilier ?en
dc.typeArticle accepté pour publication ou publié
dc.relation.isversionofjnlnameRéflexions immobilières
dc.relation.isversionofjnldate2005-11
dc.identifier.urlsitehttp://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00163741/en/en
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.relation.isversionofjnlpublisherInstitut de l'épargne immobilière et foncièreen
dc.subject.ddclabelEconomie de la terre et des ressources naturellesen


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record