Afficher la notice abrégée

dc.contributor.authorCasta, Jean-François
dc.contributor.authorRamond, Olivier
dc.date.accessioned2009-12-18T16:15:13Z
dc.date.available2009-12-18T16:15:13Z
dc.date.issued2005-05
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/2792
dc.descriptionChronique mensuelle du Cereg. http://www.dauphine.fr/cereg/chroniques.phpen
dc.description.abstractfrDans les économies modernes, il est communément admis que la valeur économique d’une entreprise reflète, pour une grande part, celle de ses actifs immatériels représentés par les brevets, par les marques, par la réputation ou par le capital organisationnel. Parallèlement, confrontés à l’explosion des investissements en immatériels, les systèmes de représentation comptable de l’entreprise, qui reposent fondamentalement sur le « principe transactionnel » (toute « reconnaissance » en comptabilité étant conditionnée par la réalisation d’une transaction ou d’un regroupement) éprouvent de plus en plus de difficultés à traduire ce phénomène. De ce fait, quels que soient les référentiels normatifs (nord-américain, britannique, français ou international), les investissements immatériels sont partiellement ou imparfaitement traduits dans les états financiers, rappelant que la fiabilité de l’information est souvent privilégiée aux dépens du critère de pertinence pour la prise de décision. Ce biais de reporting, qui affecte la communication financière, renvoie à la façon dont les marchés appréhendent l’investissement immatériel comptabilisé.Une étude récente (Casta JF. et Ramond. O. (2005), « Investissement immatériel et utilité de l’information comptable : étude comparative des marchés financiers britannique, espagnol et français », cahier de recherche du CEREG n° 2005-07, Université Paris Dauphine), réalisée sur trois places financières de l’Union Européenne (Paris, Londres et Madrid), met en question certaines idées reçues. Dans la lignée des travaux se proposant de tester la pertinence de l’information comptable pour le marché (value relevance), les auteurs mettent empiriquement en évidence l’impact négatif à court terme (période de 5 années) de l’investissement immatériel sur la performance financière, mesurée par le rendement du titre. Se référant à une acception large du concept d’investissement immatériel — englobant la R&D, les investissements en marques, enseignes, brevets, ... ainsi que le goodwill — cette étude repose sur un échantillon de plus de 1 500 sociétés cotées britanniques, espagnoles et françaises, analysé sur la période 1993-2003. Les résultats montrent que les investisseurs tendent à adopter une vision « myopique » en matière de placements, privilégiant la recherche de la rentabilité à court terme dans le processus de construction de leur portefeuille. Ils pénaliseraient ainsi, sur le court terme, les sociétés signalant, dans leurs états financiers, des investissements immatériels élevés, ceux-ci n’engendrant qu’une amélioration éventuelle du niveau de profitabilité à moyen, voire à long terme. D’autres études basées sur des sociétés cotées à New York (NYSE) ont récemment observé ce phénomène de sous-évaluation par le marché des investissements immatériels.en
dc.language.isofren
dc.subjectEtats financiersen
dc.subjectInformation comptable et financièreen
dc.subjectR&Den
dc.subjectInvestissement en capital immatérielen
dc.subjectIntangible investments ; accounting numbers ; informativeness ; usefulness ; value relevanceen
dc.subject.ddc657en
dc.subject.classificationjelG15en
dc.subject.classificationjelG31en
dc.subject.classificationjelM41en
dc.titleLes marchés financiers valorisent-ils correctement l'investissement immatériel?en
dc.typeArticle accepté pour publication ou publié
dc.relation.isversionofjnlnameOption Finance
dc.relation.isversionofjnlissue835en
dc.relation.isversionofjnldate2005-05
dc.relation.isversionofjnlpages58en
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.relation.isversionofjnlpublisherOption financeen
dc.subject.ddclabelContrôle de gestion Comptabilitéen


Fichiers attachés à cette notice

FichiersTailleFormatConsulter

Il n'y a pas de fichiers associés à cette notice.

Ce document fait partie de la (des) collection(s) suivante(s)

Afficher la notice abrégée