Afficher la notice abrégée

dc.contributor.authorLeroux, Valérie
dc.contributor.authorSauvée, Loïc
dc.date.accessioned2009-11-17T10:17:25Z
dc.date.available2009-11-17T10:17:25Z
dc.date.issued2004
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/2454
dc.description.abstractfrL’objectif de cette communication est de proposer un cadre d’analyse de l’évolution des relations partenariales. Ce cadre d’analyse est centré sur les dimensions interactives au sein de la relation modélisée comme système social complexe. Dans un premier temps nous proposons une revue de la littérature consacrée à ce sujet de la dynamique partenariale pour en dégager les principales caractéristiques. Nous distinguons ainsi deux courants majeurs. Le premier courant privilégie l’étude des facteurs explicatifs influençant la relation partenariale : son évolution apparaît ainsi conditionnée par l’existence d’éléments endogènes et/ou exogènes. Le second courant met l’accent sur la dimension systémique de la relation : celle -ci est alors vue comme ayant sa logique propre et son évolution peut être éclairée par une étude de la nature des forces à l’œuvre. Dans un second temps nous précisons les bases conceptuelles de notre cadre d’analyse, en relation avec ces travaux. Nous considérerons que la relation partenariale constitue un système social complexe, où les interactions entre individus, organisations et éléments contextuels sont à l’origine des modifications dans la structuration de la relation. Par nature non prédictive, cette évolution peut néanmoins être éclairée en considérant le processus par lequel les individus et les organisations construisent, par leurs interactions constantes, la structure et sont en retour modelés par elle. Pour ce faire, notre cadre d’analyse se compose de deux étapes complémentaires. La première étape fait référence aux éléments structurants du système partenarial : mode de coordination de la relation partenariale d’une part, relations individu/organisation d’autre part. Cette identification d’éléments structurants est à la base d’une définition de six formes archétypales de relations partenariales. Dans une seconde étape, nous proposons une grille de lecture des interactions fortes au sein du système partenarial . Ces interactions sont regroupées en familles de phénomènes liant entre eux les éléments de la structure à un triple niveau : inter-individuel, inter-organisationnel et en lien au contexte. Dans un troisième temps nous appliquons ce cadre d’analyse à une relation partenariale entre un producteur agricole et un grossiste. Cette relation se déroule sur une période de douze années. De sa mise en place jusqu’à sa dissolution, elle passe par une suite d’évènements qui en modifie la structure. Le cadre d’analyse proposé permet de mieux comprendre son évolution. Il met notamment en évidence la dimension interactive forte du phénomène partenarial, son caractère mouvant, contingent et aléatoire, ainsi que l’importance des dimensions individuelles et contextuelles dans son devenir.en
dc.language.isofren
dc.subjectSystème socialen
dc.subjectStructurationen
dc.subjectRelationen
dc.subjectPartenariaten
dc.subjectOrganisationen
dc.subjectInteractionen
dc.subjectIndividuen
dc.subjectEvolutionen
dc.subject.ddc658en
dc.subject.classificationjelL81en
dc.subject.classificationjelL23en
dc.subject.classificationjelF19en
dc.subject.classificationjelD21en
dc.subject.classificationjelL14en
dc.titleUn cadre d'analyse structurationniste des relations partenarialesen
dc.typeCommunication / Conférence
dc.contributor.editoruniversityotherInstitut Supérieur d’Agriculture de Beauvais;France
dc.identifier.citationpages25en
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.subject.ddclabelGestion des entreprisesen
dc.relation.conftitleXIIIème Conférence de l’AIMSen
dc.relation.confdate2004-06
dc.relation.confcityNormandie, Vallée de Seineen
dc.relation.confcountryFranceen


Fichiers attachés à cette notice

Thumbnail

Ce document fait partie de la (des) collection(s) suivante(s)

Afficher la notice abrégée