Show simple item record

dc.contributor.authorPardoux, Catherine
dc.contributor.authorGoldfarb, Bernard
dc.contributor.authorZuber, Emmanuel
dc.date.accessioned2009-11-16T09:06:06Z
dc.date.available2009-11-16T09:06:06Z
dc.date.issued2009-11-16T09:06:06Z
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/2444
dc.descriptionRésumés des communications :http://www.agro-montpellier.fr/sfds/CD/textes.htmen
dc.description.abstractfrOn propose une méthodologie pour étudier des liaisons efficacité-toxicité dans des données issues d’un essai clinique. Le contexte des maladies à mauvais pronostic est celui où l’efficacité est appréciée par des données de durée (temps de survie, temps de rémission) pouvant être censurées, ainsi que par des variables binaires d’état en fin d’essai ; les toxicités sont évaluées par deux groupes de variables nominales, à l’entrée dans l’essai et en cours de traitement. Pour prendre en compte l’information sur la censure dans notre approche exploratoire, on met au point un codage flou qu’on applique aux données de durée : à chaque variable d’efficacité correspond une distribution de fréquences en six modalités. Une première classification opérée après une analyse des correspondances sur les fréquences créées par codage flou caractérise d’une part l’impact de la censure, et permet d’autre part de rechercher les traitements marquants de chaque classe et les toxicités associées. Une seconde classification portant sur les variables de toxicité évalue symétriquement les associations entre bras de traitement, efficacité thérapeutique et toxicités. Les comparaisons entre groupes de patients ou entre traitements requièrent l’estimation des distributions de survie dans chaque classe par la méthode usuelle de Kaplan-Meier. La méthodologie est illustrée par les données de deux essais thérapeutiques successifs comparant trois protocoles de traitement, et incluant au total 390 patients.en
dc.language.isofren
dc.subjectStatistiquesen
dc.subject.ddc519en
dc.titleEtude de liaisons efficacité-toxicité pour des données d’efficacité soumises à censure.en
dc.typeCommunication / Conférence
dc.description.abstractenWe present a methodology dealing with relationships between therapeutic efficiency and toxicities from data obtained in a clinical trial. Within the frame of bad prognosis diseases, efficiency is measured through duration data (survival time, remission time) subject to censoring, and binary status variables at the end of the trial ; two groups of categorical variables describe toxicities prior to and during the treatment. With the objective of taking in account the information given by the censoring process in our exploratory approach, a fuzzy coding is defined and applied to all duration data : each efficiency variable induces a six-modalities frequency distribution. A clustering procedure following a correspondence analysis on the active frequencies created through fuzzy coding allows us on the one hand to evaluate the influence of censoring, and on the other hand to look for significant treatment effects and associated toxicities within each class. A second clustering procedure using all the toxicity variables gives a symmetric insight on the relationships between treatments, toxicities and therapeutic efficiency. Comparisons between subgroups of patients and between treatments are based on the estimation of survival distributions within each class by the usual Kaplan-Meier estimate. The method is illustrated with data of two successive clinical trials comparing three treatments on 390 patients.en
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.subject.ddclabelProbabilités et mathématiques appliquéesen
dc.relation.conftitleXXXVI° Journées de Statistiquesen
dc.relation.confdate2004-05
dc.relation.confcityMontpellieren
dc.relation.confcountryFranceen


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record