Afficher la notice abrégée

dc.contributor.authorChanlat, Jean-François
dc.contributor.authorBabeau, Olivier
dc.date.accessioned2009-10-19T11:44:39Z
dc.date.available2009-10-19T11:44:39Z
dc.date.issued2007
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/2288
dc.description.abstractfrCet article théorique cherche à réhabiliter le rôle de la transgression des règles dans l'organisation. Critiquant la condamnation systématique de tout phénomène transgressif par les sciences de gestion, nous cherchons à montrer qu'une partie du phénomène ne doit pas être compris comme une pathologie de l'organisation, mais bien comme un élément de son fonctionnement normal. Nous mobilisons les cadres théoriques de l'analyse stratégique (Crozier et Friedberg) et de la théorie de la régulation conjointe (Reynaud) pour montrer combien l'acte transgressif peut avoir une dimension positive dans le fonctionnement organisationnel. Il est possible de mettre en évidence en particulier le fait que la transgression joue dans l'organisation le rôle de conciliateur des contraintes contradictoires des organisations.en
dc.language.isofren
dc.subjectanalyse stratégiqueen
dc.subjecttransgressionen
dc.subjectcontradictionen
dc.subjectthéorie de la régulationen
dc.subject.ddc658.4en
dc.subject.classificationjelB52en
dc.subject.classificationjelE32en
dc.subject.classificationjelL1en
dc.titleLa transgression : une dimension oubliée de l’organisation. Les pratiques transgressives comme médiatrices des contradictions organisationnellesen
dc.typeCommunication / Conférenceen_US
dc.identifier.citationpages24en
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.subject.ddclabelDirection d'entrepriseen
dc.relation.conftitleXVIème conférence internationale de management stratégique (AIMS)en
dc.relation.confdate2007-06
dc.relation.confcityMontréalen
dc.relation.confcountryFranceen


Fichiers attachés à cette notice

Thumbnail

Ce document fait partie de la (des) collection(s) suivante(s)

Afficher la notice abrégée