Show simple item record

dc.contributor.authorBerland, Nicolas
dc.contributor.authorCiampi, Claire
dc.date.accessioned2020-01-15T13:13:42Z
dc.date.available2020-01-15T13:13:42Z
dc.date.issued2019
dc.identifier.issn2262-8401
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/20411
dc.description.abstractfrLa portée des diverses contrôles organisationnels sur les comportements est depuis longtemps reconnue. Il importe aujourd’hui d’étudier de quelles nouvelles formes émergentes de contrôle la digitalisation des organisations s’accompagne pour pouvoir déterminer quelles sont leurs implications sur les comportements. Cette recherche s’inscrit dans ce cadre. Les recherches précédentes se sont surtout intéressées aux liens entre technologies et contrôle des résultats ou supervision, c’est-à-dire aux contrôles dont la source est extérieure au groupe social. Ici, il est plus particulièrement question de l’évolution des contrôles qui émanent du groupe sur les individus qui le composent, autrement dit des phénomènes relevant du contrôle social. La démarche repose sur l’étude des usages d’une base de données collaborative dans un contexte de développement de produits unissant des équipes de R&D et des équipes chargées de l’industrialisation des nouveaux produits. Une grille d’analyse du contrôle social est élaborée à partir de la littérature en contrôle organisationnel pour décrire le contrôle social au sein de la R&D. Le cas étudié de manière semi-longitudinale suggère une renégociation des modes d’organisation historiques entre ces deux principales parties prenantes au processus de développement de produits. Les ajustements induits sur les pratiques de la R&D se concentrent autour de la mise en partage des représentations du travail réalisé. On observe que ces ajustements sont poussés notamment par la constitution d’une supervision indirecte et qu’ils traduisent une dissolution des fondements du contrôle social exercé par le groupe sur les individus. Ce résultat complète des preuves empiriques de plus en plus nombreuses quant à l’émergence d’une nouvelle forme sociomatérielle de contrôle.en
dc.language.isofren
dc.subjecttechnologies de l’informationen
dc.subjectpratiquesen
dc.subjectcas longitudinalen
dc.subjectreconfiguration sociomatérielleen
dc.subject.ddc658.4en
dc.subject.classificationjelJ.J2.J24en
dc.subject.classificationjelO.O3.O33en
dc.titleUsages des technologies et dissolution du contrôle social : cas de l’appropriation d’une base de données à visée collaborativeen
dc.typeArticle accepté pour publication ou publié
dc.relation.isversionofjnlnameRevue internationale de psychosociologie et de gestion des comportements organisationnels
dc.relation.isversionofjnlvolXXVen
dc.relation.isversionofjnlissue61en
dc.relation.isversionofjnldate2019
dc.relation.isversionofjnlpublisherESKAen
dc.subject.ddclabelChangement organisationnel, réingénierieen
dc.relation.forthcomingnonen
dc.relation.forthcomingprintnonen
dc.description.ssrncandidatenonen
dc.description.halcandidateouien
dc.description.readershiprechercheen
dc.description.audienceNationalen
dc.relation.Isversionofjnlpeerreviewedouien
dc.relation.Isversionofjnlpeerreviewedouien
dc.date.updated2020-01-14T15:21:04Z
hal.person.labIds1032
hal.person.labIds1032
hal.identifierhal-02440822*


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record