Show simple item record

dc.contributor.authorArestoff, Florence
dc.contributor.authorVenet, Baptise
dc.date.accessioned2019-04-15T07:56:05Z
dc.date.available2019-04-15T07:56:05Z
dc.date.issued2013
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/18649
dc.description.abstractfrEn septembre 2010, l’opérateur Orange a introduit les services de banque mobile appelés Orange Money à Madagascar. Ils permettent d’effectuer des opérations de dépôt et de retrait d’argent, de transferts nationaux et de paiements de marchandises. Selon la littérature existante, l’utilisation de ces services engendrerait une augmentation de l’épargne individuelle, pourrait modifier les comportements de transferts et/ou favoriser la bancarisation des plus pauvres. Afin d’analyser les conséquences du m-banking sur les comportements financiers des populations concernées à Madagascar, nous procédons à une étude d’impact reposant sur des données originales. En mars 2012, nous avons réalisé une enquête auprès de 196 clients Orange utilisateurs réguliers des services Orange money et 402 clients Orange non utilisateurs de ces services. Afin de comparer rigoureusement les comportements financiers de ces deux groupes, nous apparions les individus sur la base de leurs scores de propension respectifs. Nos résultats montrent alors que l’utilisation des services Orange Money conduit à accroître significativement la fréquence des transferts envoyés et reçus. Ce résultat est corroboré par l’approche subjective puisque 55% des utilisateurs Orange Money déclarent que ce service les a encouragés à effectuer des transferts plus fréquemment. En revanche, nous montrons qu’Orange Money n’a d’impact significatif ni sur les montants épargnés ni sur les montants transférés (à l’envoi comme à la réception), ce qui tend à contredire le sentiment des utilisateurs. La temporalité des effets des services de m-banking apparaît alors. Les modifications de montants transférés et épargnés s’inscrivent probablement davantage dans la durée alors que la fréquence des transferts serait plus rapidement affectée eu égard au moindre coût et à la facilité d’utilisation d’Orange Money.en
dc.language.isoenen
dc.subjectComportements financiersen
dc.subjectbanque mobileen
dc.subjectpays en développementen
dc.subject.ddc332en
dc.subject.classificationjelO.O1.O16en
dc.subject.classificationjelG.G2.G21en
dc.titleLearning to walk before you run: Financial Behavior and mobile banking in Madagascaren
dc.typeCommunication / Conférence
dc.subject.ddclabelEconomie financièreen
dc.relation.conftitleUNU-WIDER Conference on Inclusive Growth in Africa: Measurement, Causes, and Consequencesen
dc.relation.confdate2013-09
dc.relation.confcityHelsinkien
dc.relation.confcountryFinlanden
dc.relation.forthcomingnonen
dc.description.ssrncandidatenonen
dc.description.halcandidatenonen
dc.description.readershiprechercheen
dc.description.audienceInternationalen
dc.relation.Isversionofjnlpeerreviewednonen
dc.relation.Isversionofjnlpeerreviewednonen
dc.date.updated2019-03-11T12:34:04Z
hal.person.labIds12772$$$163511
hal.person.labIds163511


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record