Show simple item record

dc.contributor.authorHerlin-Giret, Camille*
dc.date.accessioned2016-07-07T10:25:51Z
dc.date.available2016-07-07T10:25:51Z
dc.date.issued2015
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/15602
dc.description.abstractfrÀ partir d’entretiens conduits auprès de particuliers assujettis à l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), impôt qui demande aux particuliers potentiellement assujettis un travail annuel d’évaluation de leur situation patrimoniale, nous proposons dans cette communication d’analyser la trame concrète du règlement de l’impôt par ces derniers. Pour ce faire, nous prêterons attention à la façon dont ces particuliers font leurs comptes et dépensent, autrement dit aux différents marquages des flux d’argent et du capital, ainsi qu’au cadre – plus ou moins collectif – dans lequel l’impôt est parlé, calculé et déclaré. Le prélèvement de l’impôt met, la plupart du temps, indirectement en contact les contribuables et l’État. Celui-ci s’incarne ainsi plus dans des papiers administratifs que par la présence d’un agent administratif supposé veiller à son recouvrement. Moins médiatisés que les épisodes de révolte ou que les phénomènes de départ, les nombreux arrangements et bricolages qui ont lieu au cours de la déclaration éclairent le rapport de ces contribuables à l’État. Le travail sur les pratiques routinisées de règlement d’un impôt déclaratif constitue ainsi une manière de revisiter la problématique américaine du consentement à l’impôt, dans le cadre d’une réflexion plus large sur la réception de l’action publique et plus particulièrement sur les obstacles à son analyse.en
dc.language.isofren
dc.subjectISFen
dc.subjectimpositionen
dc.subjectcontribuablesen
dc.subject.ddc306.3en
dc.titleL’impôt au prisme de la routineen
dc.title.alternativeCompromises and arrangements in wealth tax paymenten
dc.typeCommunication / Conférence
dc.description.abstractenThe aim of this contribution is to focus on tax compliance and consent through the analysis of the concrete process of ISF payment (the French wealth tax). It relies on interviews conducted with wealth tax payers. A special feature of this tax is that potential payers have to fill every year a tax return based on the assessment of their financial situation. I emphasize that compliance cannot be analyzed without paying attention to the meaning of tax money, wich I define, following Zelizer, as a “special money”, and to the context - more or less collective - in which taxpayers talk, calculate and declare the tax. Less publicized than tax revolt, tax exile, or even obscure tax-saving scheme, routinized arrangements with wealth tax that take place during the reporting, provide a new entry for addressing the issue of tax consent.en
dc.subject.ddclabelSociologie économiqueen
dc.relation.conftitle13ème Congrès national de l'Association française de science politiqueen
dc.relation.confdate2015-06
dc.relation.confcityAix-en-Provenceen
dc.relation.confcountryFranceen
dc.relation.forthcomingnonen
dc.description.ssrncandidatenonen
dc.description.halcandidateouien
dc.description.readershiprechercheen
dc.description.audienceNationalen
dc.relation.Isversionofjnlpeerreviewednonen
dc.relation.Isversionofjnlpeerreviewednonen
dc.date.updated2016-07-07T10:24:23Z
hal.person.labIds184082*
hal.identifierhal-01343017*


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record