Show simple item record

dc.contributor.authorLévy, Pierre
HAL ID: 10931
dc.contributor.authorLévy, Emile
dc.date.accessioned2009-09-11T13:54:51Z
dc.date.available2009-09-11T13:54:51Z
dc.date.issued2002-10
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/1559
dc.descriptionRapport pour la Direction de la Sécurité Sociale, Ministère de la Santé, de la Famille, et des Personnes Handicapéesen
dc.description.abstractfrDe récents événements ont remis sur le devant de la scène la dangerosité potentielle du virus de la grippe (épidémie de Hong-Kong 1997...). Le vaccin, généralement jugé efficace, reste pourtant sous-utilisé par rapport aux avantages qu'il procure. Pendant plusieurs décennies, les efforts se sont centrées sur les populations à risque pour lesquelles les bénéfices attendus de la vaccination, puis depuis une dizaine d'années, l'attention s'est particulièrement portée sur la population d'âge actif ou sur la population active occupée, comme l'attestent les nombreuses études d'évaluation économique publiées récemment. Plusieurs raisons peuvent être avancées pour expliquer ce déplacement. En premier lieu, la couverture vaccinale des populations à risque a, dans certains pays, progressé. En second lieu, il faut rappeler qu'historiquement, la vaccination antigrippale a été mise au point pour protéger les forces armées durant la seconde guerre mondiale, et plus généralement que la population adulte est une population nombreuse (23 millions de personnes en France), dont le taux de couverture vaccinale est faible (de l'ordre de 10 à 11% pour ces dernières années), et pour laquelle les coûts généraux par la grippe ne sont pas seulement médicaux, mais comprennent aussi ceux liés aux arrêts de travail. Un bilan coûts-avantages d'une extension de la vaccination à cette catégorie de population était donc nécessaire, pour juger du bien-fondé de cette stratégie du point de vue de l'Assurance maladie dans le contexte français contemporain. Ce document rappelle, dans sa première partie, les connaissances accumulées sur la maladie et ses traitements. La seconde partie présente une synthèse de la littérature médico-économique en se centrant sur les études relatives soit à l'efficacité des traitements de la grippe, soit à l'évaluation économique de ces stratégies. Celle-ci amène, dans la troisième partie, à une évaluation économique originale de l'extension vaccinale, en étudiant les avantages et inconvénients économiques de deux scénarios - la "prise en charge par l'assurance maladie" ou la "vaccination en entreprise" - du point de vue de la société ou de l'assurance maladie.en
dc.language.isofren
dc.subjectStratégies thérapeutiquesen
dc.subjectProgrammes de vaccination antigrippaleen
dc.subjectEvaluation économique de la santéen
dc.subjectPopulation activeen
dc.subjectCoût-efficacitéen
dc.subject.ddc334en
dc.subject.classificationjelI18en
dc.titleL’extension de la prise en charge du vaccin anti-grippal aux adultes actifsen
dc.typeRapport
dc.identifier.citationpages61en
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.subject.ddclabelEconomie socialeen


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record