Show simple item record

dc.contributor.authorNussenbaum, Maurice
dc.date.accessioned2009-07-23T15:02:37Z
dc.date.available2009-07-23T15:02:37Z
dc.date.issued2003
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/1336
dc.description.abstractfrLa valeur des actifs incorporels n’est généralement pas justifiée par une valeur de marché spécifique puisque le coût d’acquisition de l’ensemble auquel ils appartiennent est généralement global. Cette valeur découle uniquement des anticipations que l’on peut former sur leur potentiel futur. Ce caractère subjectif de la valeur est accentué par le fait qu’elle n’est pas corroborée par des coûts d’acquisition ou de création facilement identifiables qui pourraient servir de comparaison avec le résultat des anticipations de revenus futurs. Le modus operandi de la comptabilité qui est d’enregistrer des opérations à leurs coûts (historiques) se trouve malmené par les actifs incorporels pour lesquels ces coûts d’acquisition sont difficilement isolables. Pour autant la comptabilité peut difficilement ignorer ces actifs dont l’impact sur la valeur des sociétés est devenu essentiel. Cet article revient ainsi sur les différents problèmes soulevés par la comptabilisation des actifs incorporels.en
dc.language.isofren
dc.subjectMéthodes d'évaluationen
dc.subjectEvaluation des actifs incorporelsen
dc.subjectJuste valeuren
dc.subject.ddc657en
dc.subject.classificationjelM41en
dc.titleJuste valeur et actifs incorporelsen
dc.typeArticle accepté pour publication ou publié
dc.relation.isversionofjnlnameRevue d'économie financière
dc.relation.isversionofjnlissue71en
dc.relation.isversionofjnldate2003
dc.relation.isversionofjnlpages71-85en
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.relation.isversionofjnlpublisherAssociation d'économie financièreen
dc.subject.ddclabelContrôle de gestion-Comptabilitéen


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record