Show simple item record

dc.contributor.authorServet, Jean-Michel
dc.date.accessioned2013-01-07T10:06:45Z
dc.date.available2013-01-07T10:06:45Z
dc.date.issued2012
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/10792
dc.description.abstractfrLa croyance en la possibilité d’une pluri ou multi disciplinarité fondée sur une juxtaposition des divers regards disciplinaires est largement répandue. Cette démarche est source d’illusions notamment parce que des échelles différentes d’analyse sont utilisées (macro, méso, micro). Elle est surtout dangereuse quand elle occulte une nécessaire interrogation sur les hypothèses fondamentales et les méthodes constituant les objets de recherche par chaque discipline, voire les courants de celles-ci. Par ce recul critique et relativiste, l’interdisciplinarité permet d’appréhender les limites de chacune des parcelles de la connaissance et de comprendre comment les différents savoirs (re)construisent ce que nous tenons pour des réalités. Le doute introduit par la crise quant à l’efficacité de certains savoirs disciplinaires facilite la mise en cause des positions dogmatiques et la reconnaissance des limites de chacun des regards.en
dc.language.isofren
dc.subjectMéthodologieen
dc.subjectThéorie de la connaissanceen
dc.subjectInterdisciplinaritéen
dc.subject.ddc300en
dc.titlePossibilité et nécessité de pensées interdisciplinaires en temps de criseen
dc.typeArticle accepté pour publication ou publié
dc.relation.isversionofjnlnameJournal of Interdisciplinary History of Ideas
dc.relation.isversionofjnlvol1en
dc.relation.isversionofjnlissue2en
dc.relation.isversionofjnldate2012
dc.relation.isversionofjnlpages29en
dc.subject.ddclabelSociologie : généralitésen
dc.relation.forthcomingnonen
dc.relation.forthcomingprintnonen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record