Show simple item record

dc.contributor.authorGarcia, Sandrine
HAL ID: 7173
dc.date.accessioned2012-11-30T09:36:28Z
dc.date.available2012-11-30T09:36:28Z
dc.date.issued2011-07
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/10664
dc.description.abstractfrCette communication présente une recherche sur les enseignants du primaire qui utilisent des méthodes d'apprentissage de la lecture non conformes aux usages en vigueur depuis l'après guerre (méthodes dites mixtes). Elle montre que, pour affronter l'institution et imposer la légitimité de pratiques différentes, ces enseignants mobilisent les sciences cognitives et les neuro-sciences pour se prémunir des critiques. Ils tentent ainsi de renverser un rapport de force et de retrouver une liberté pédagogique qui leur est déniée dans les faits. Ils ont donc recours à des formes de naturalisation qui s'opposent elles mêmes à des normes institutionnelles.en
dc.language.isofren
dc.subjectNeurosciencesen
dc.subjectSciences cognitivesen
dc.subjectÉtude et enseignementen
dc.subjectProfesseurs des écolesen
dc.subjectLectureen
dc.subject.ddc306en
dc.titleLes sciences cognitives comme ressource pour inventer de nouveaux dispositifs d’apprentissage de la lectureen
dc.typeCommunication / Conférence
dc.relation.ispartofseriestitleRT 27 : "Sociologie des intellectuels et de l'expertise : savoirs et pouvoirs"en
dc.subject.ddclabelCulture et comportementsen
dc.relation.conftitleIVème Congrès de l'Association française de Sociologieen
dc.relation.confdate2011-07
dc.relation.confcityGrenobleen
dc.relation.confcountryFranceen
dc.relation.forthcomingnonen


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record