Afficher la notice abrégée

dc.contributor.authorDe Lucca, Florence
dc.contributor.authorRaffinot, Marc
dc.date.accessioned2012-11-29T14:39:19Z
dc.date.available2012-11-29T14:39:19Z
dc.date.issued2007
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/10663
dc.description.abstractfrL’accroissement de l’aide budgétaire globale devrait redonner son sens aux arbitrages budgétaires, un processus dévoyé par la multiplication des projets. En étudiant le cas du Burkina Faso, cet article montre que les avancées dans ce sens, qui sont réelles, se heurtent à de nombreux obstacles, tels que l’insuffisance des capacités dans le domaine de la définition, du suivi et de l’évaluation des politiques. Le lien entre les stratégies et la budgétisation axée sur les résultats reste faible, en raison notamment du dualisme budgétaire. Enfin, le ministère des Finances, qui est la principale cheville ouvrière de ces réformes, ne dispose pas toujours d’un statut lui permettant de coordonner efficacement les politiques sectorielles. Toutefois, la montée en puissance de l’aide budgétaire et la fusion récente de deux ministères dans un unique ministère de l’Économie et des Finances est en train de changer la donne au Burkina Faso.en
dc.language.isofren
dc.subjectFinances publiquesen
dc.subjectDéveloppement économiqueen
dc.subjectProjetsen
dc.subjectAide économiqueen
dc.subject.ddc338.9en
dc.subject.classificationjelO21en
dc.subject.classificationjelO11en
dc.subject.classificationjelO55en
dc.titleAide budgétaire : le cas du Burkina Fasoen
dc.title.alternativeBudget Support: Implementation, Improvements and Problems
dc.typeArticle accepté pour publication ou publié
dc.description.abstractenGlobal Budget Support should contribute to give some sense to the national process of budget allocation. The case of Burkina Faso shows that progress has been made in this direction. Nevertheless, the links between strategies and budgetisation remain weak, namely because of budget dualism. The policy dialogue is mainly limited to the Ministry of Finance, which is not entitled to coordinate the reform process. However, the rise of budgetary assistance and the recent fusion of two ministries in a single ministry of Economy and Finance is making a change in Burkina Faso.en
dc.relation.isversionofjnlnameAfrique contemporaine
dc.relation.isversionofjnlvol3en
dc.relation.isversionofjnlissue223-224en
dc.relation.isversionofjnldate2007
dc.relation.isversionofjnlpages193-218en
dc.relation.isversionofdoihttp://dx.doi.org/10.3917/afco.223.0193en
dc.relation.isversionofjnlpublisherDe Boeck Supérieuren
dc.subject.ddclabelCroissance et développement économiquesen
dc.relation.forthcomingnonen
dc.relation.forthcomingprintnonen


Fichiers attachés à cette notice

FichiersTailleFormatConsulter

Il n'y a pas de fichiers associés à cette notice.

Ce document fait partie de la (des) collection(s) suivante(s)

Afficher la notice abrégée